Le rêve précède toujours la réalité.

2014-04-29 – Connaissez-vous Jane ?

Jane ? Jane Fonda ? Jane Birkin ? Jane Goodall ? Jane Seymour ? Ouf ! Que de glamour chez toutes ces Janes dont les effluves nous caressent les sens à la seule évocation de leur nom.

Mais c’est d’une autre Jane dont il est question aujourd’hui.

Jane Jacobs. Philosophe de l’architecture et de l’urbanisme. Militante et auteure. Américaine qui a quitté les USA durant la guerre du Vietnam pour protéger ses fils de la conscription.

Elle a profondément marqué l’urbanisme nord-américain. À telle enseigne que dès 2007, un an après sa mort, le mouvement Janes Walk a été initié. C’est la Marche de Jane, en français.

De telles Marches, il y en a maintenant dans des centaines de villes et villages à travers le monde. L’essence de la marche ? Se réunir entre citoyens ordinaires et parcourir un segment de sa ville en ouvrant les yeux, avec un regard différent, un regard nouveau, sous l’angle urbanistique.

Puis constater, constater le bon, le moins bon, le pire et imaginer le meilleur.

Ces Marches, partout dans le monde, se font à la même période : 2, 3 et 4 mai, période anniversaire de la mort de Jane.

Ici, dans le Vieux-Québec

C’est samedi le 3, à 13h. La Marche va durer environ une heure et demie. Le CCVQ la tient en conjonction avec le Comité populaire St-Jean-Baptiste. Nous pourrons compter sur la présence de l’historien Jean Provencher pour commenter au point de départ, Place d’Youville et à l’arrivée au Parc de l’Artillerie.

Des liens étroits unissent le Faubourg Saint-Jean au Vieux-Québec intra-muros depuis fort longtemps. Le réaménagement de la Colline Parlementaire, la construction de l’autoroute Dufferin-Montmorency (Honoré-Mercier) et la fermeture du Patro Saint-Vincent-de-Paul ont entraîné d’importants changements qui ont bouleversé les rapports entre ces deux quartiers.

Quelles leçons en tirer ? Comment réparer les pots cassés ? À travers cette Marche, nous visiterons plusieurs lieux emblématiques de cette histoire commune en remontant le fil du temps. Nous essaierons également de nous projeter dans l’avenir en explorant certains sites aujourd’hui abandonnés ou appelés à changer de fonction, tel l’Ilot Saint-Louis-de-Gonzague.

On ne sera pas les seuls à admirer, constater et supputer. Quatre marches différentes ont lieu à Québec, ce samedi.

L’esprit de Jane va flotter au-dessus des marcheurs.

Retour à la page d’accueil

 
© Copyright 2005-2006 CCVQ