Le rêve précède toujours la réalité.

Nos dossiers

Les États généraux du Vieux-Québec

La Déclaration de principes du 29 octobre 2010

Les huit principes, expliqués

 
Pourquoi faire des «États généraux»  ?

L’arrondissement historique de Québec a été placé en 1985 par l’Unesco sur sa liste des villes du Patrimoine mondial, notamment en raison de son caractère «vivant et habité». Or on observe depuis les vingt dernières années :

  • une importante modification de la courbe socio-démographique du quartier,
  • la lente mais évidente dégradation de l’offre commerciale,
  • la déstructuration graduelle de son tissu institutionnel,
  • l’essoufflement de nombre de ses résidants et enfin
  • une spéculation immobilière qui le rend de moins en moins accessible à la classe moyenne.

Ce qui pose avec acuité la question : que sera le Vieux-Québec dans trente ans ? L’exposition Urbanopolis tenue en 2008 au Musée de la civilisation en a laissé plus d’un songeur, en particulier devant ces maquettes futuristes du Vieux-Québec dont l’une l’illustre comme un milieu exclusivement d’affaires, déshumanisé, architecturalement déstructuré. Un joyau perdu.

C’est pour tenter de répondre à cette question que le Comité des citoyens du Vieux-Québec a organisé Les États généraux du Vieux-Québec. Il s’agit d’une démarche visant à permettre aux gouvernements, à la Ville de Québec et à tous les autres décideurs dont l’influence est marquante, en collaboration avec les experts pertinents, les commerçants et les citoyens, de prendre aujourd’hui les décisions qui s’imposent pour que ce quartier soit, dans trente ans et au-delà, celui que l’on veut. Nous voulons éviter que tous se regardent, désolés, dans quelques décennies en se disant «L’avoir su…».

Il ne s’agit pas d’une mince affaire. Car bien que beaucoup d’information existe sur le Vieux-Québec, ses caractéristiques et son évolution jusqu’à ce jour, jamais cette information n’a été colligée pour en mettre les blocs en relation et encore moins pour en dégager une prospective globale, utile à la gestion publique. Nous avons donc travaillé afin de permettre à tous les participants aux délibérations clôturant la démarche, en octobre 2010, de bien s’y préparer et d’en dégager une vision actualisée, débouchant sur une volonté commune qui mènera les autorités à prendre ultérieurement les décisions essentielles au cheminement harmonieux du Vieux-Québec. Et de garder le cap.

Le Comité des citoyens du Vieux-Québec a conclu en février 2009 une entente de partenariat avec l’Institut du Nouveau Monde pour l’organisation des États généraux.

Les travaux se sont déroulés en trois phases

La phase I a permis de structurer l’information disponible et d’en recueillir plus amplement afin de dresser le constat initial permettant d’édifier la tenue des États généraux du Vieux-Québec. Un séminaire, en mai 2009, a réuni une quinzaine de citoyens, commerçants, gestionnaires municipaux et experts universitaires pour analyser le constat initial et camper la phase II.

La phase II fut faite de collecte et d’analyse de données, de recherches et de rédaction de contenu à l’intention des participants. Un colloque international, en mai 2010, a permis d’enrichir le corpus à partir des expériences d’experts d’autres villes patrimoniales.

La tenue des États eux-mêmes, les 27, 28 et 29 octobre 2010, a constitué la phase III débouchant une phase de suivi, forcément de durée illimitée. C’est ce suivi qui constitue désormais le pivot de toute l’action du Comité des citoyens du Vieux-Québec.

La Table de concertation du Vieux-Québec

La phase de suivi de durée illimitée s'est initiée en mai 2012. La Ville de Québec a mis sur pied une Table de concertation regroupant les forces vives du milieu. L'objectif : le développement équilibré du Vieux-Québec pour le conserver vivant et habité.

 

Documents – États généraux

2009-05-29 – Phase I – Constat initial

2009-09-15 – Phase I – Synthèse des enjeux

***

2009-10-15 – Phases II et III – Programme général

2010-04-27 – Phase II – Programme du Colloque international des 20-21 mai 2010

2010-05-18 – Phase II – Cahier du participant au Colloque international des 20-21 mai 2010

2010-05-20 – Phase II – Synthèse «à chaud» des interventions au Colloque des 20-21 mai 2010

2010-10-22 – Phase II – Rapport de recherche – Le Vieux-Québec en partage

***

2010-10-08 – Phase III – États généraux – Cahier du participant

2010-10-29 – Phase III – États généraux – La Déclaration

2010-10-29 – Phase III – États généraux – Les quinze recommandations

2010-10-29 – Phase III – États généraux – Démonstration (partielle) du SIVQ

2012-01-20 – Rapport présenté à la Ville de Québec

 

Les actes du colloque international des 20-21 mai 2010

Les actes ont été publiés en janvier 2013 par Les Presses de l'Université Laval, sous la signature d'Étienne Berthold, directeur scientifique des États généraux. On peut en lire ici un extrait.

 

Les textes livrés par les présentateurs lors du colloque international des 20-21 mai 2010

Table ronde

Howard Margot, The Historic New Orleans Collection : «Le Vieux-Carré de la Nouvelle-Orléans»

Pierluigi Tamburrini, membre du Comité des citoyens de Venise – www.venessia.com  : «Venise»

Atelier I

Tsouria Kassab, Réécriture des espaces, entre discours idéologiques et pratiques

Anna Madœuf, Les quartiers anciens du Caire : nouveaux paysages de la ville

Anne-Claire Kurzac-Souali, Représentations et usages renouvelés des médinas gentrifiées au Maroc

Atelier II

Jihane Chedouki, Protection juridique du patrimoine historique égyptien et politique patrimoniale :
le cas de Louxor

Komi Tublu, Rénovation urbaine et conservation des sites historiques au Togo :
outils législatifs et pratiques de terrain

Atelier III

Najem Dhaher, Espaces traditionnels et fonctions contemporaines :
le cas des quartiers historiques de la ville de Tozeur en Tunisie

Nathalie Lemarchand, Espaces touristiques, centres commerçants : les lieux de la consommation
d’une identité entre modernité et tradition, l’exemple du Vieux-Montréal

Amandine Chapuis, Dynamiques urbaines et mobilités de loisirs à Paris : pratiques, cohabitations et stratégies de production de l’espace urbain dans le quartier du Marais

Atelier IV

Luisa Irazú López Campos, La communication comme outil de conservation et de protection du patrimoine.
Le cas du centre historique de la ville de Mexico

Salima Naji, Faire émerger l’idée d’une requalification du centre historique de Tiznit au Maroc.
Du projet associatif au projet collectif (version provisoire)

 

_______________________________________________________________________________

Nouvelles publiées

2008-09-21 – Les «États généraux» du Vieux-Québec

2009-12-29 – États généraux et budget 2010 de la ville de Québec

2010-02-09 – 100K$ pour les États généraux ? Voyons donc !

2010-05-18 – États généraux : l’expertise internationale

2010-06-04 – Tous dans le même bateau

2010-10-08 – C’est la grand’messe

2010-10-23 – Historique ou pas ?

2010-10-29 – États généraux : tous ensemble  !

2010-11-18 – Faut pas s’égarer autour des principes

 

Documents – Références

2005-03-09 – Vision stratégique de la Ville de Québec en matière de tourisme - 2005-2015

2008-08-15 – Plan directeur – Constats, orientations, objectifs, actions

 
© Copyright 2005-2006 CCVQ